Démarches administratives (création d’une micro-crèche)

Comment ouvrir une micro-crèche ? Le projet d’établissement

Le deuxième point administratif à travailler est le projet d’établissement. Il s’agit d’un document qui regroupe :

  • Le projet éducatif et pédagogique
  • Le projet social

Commençons par le projet éducatif et pédagogique. C’est le cœur de votre projet, c’est ici que vous allez transmettre toutes vos valeurs pédagogiques, la façon dont vous souhaitez accueillir les enfants, leurs familles, tout ce qui concerne l’accompagnement. Après l’étude de besoins très théorique, vous allez travailler dans le concret et vous projeter !

Ces documents font partie du dossier de demande d’agrément, mais le projet éducatif et pédagogique sera également lu par les familles, l’équipe, durant la vie de la crèche. Il doit donc être très concret, détaillé et refléter au mieux l’âme de votre future micro-crèche.

Il n’y a pas de règle en matière de rédaction d’un tel écrit et c’est pour cela que la tâche peut vous paraître assez indigeste. Pour vous aider, vous pouvez le rédiger de deux façons : Soit vous avez déjà trois valeurs principales et alors vous pouvez dérouler votre écrit autour de ces 3 axes (inutiles de s’étaler autour de plus de valeurs, cela rendrait votre écrit confus). Cet écrit doit refléter la réalité de votre crèche, donc n’écrivez que ce que vous êtes certain de mettre en place. Soit vous abordez chaque temps fort de la journée pour décrire l’accompagnement que vous souhaitez apporter, évoquez également la prise en charge des différents âges, la place des familles dans votre structure…

À titre d’exemple voici une trame que vous pouvez utiliser en partant sur les temps forts de la journée :

Micro-crèche [Nom]

  • Introduction : Ici vous pouvez indiquer de façon globale le fonctionnement de la crèche (restez large, tout cela sera détaillé dans le règlement de fonctionnement). Accueillez-vous en priorité des enfants d’une entreprise en particulier ? De familles qui travaillent ? Ou au contraire un nombre de place est-il réservé à des familles en situation de précarité ? Les enfants seront-ils en multi-âge (tous les âges mélangés) ou prévoyez-vous une pièce par « section » ?  Avez-vous un slogan, une phrase type, une citation qui vous tient à cœur et qui représente bien le projet de votre crèche ? Si oui, indiquez-la en introduction.
  • L’accueil : Comment se passe l’arrivée d’un enfant, le parent peut-il entrer dans l’espace de jeux et à quelles conditions (sur-chaussures par exemple). Qui s’occupe des transmissions de l’enfant ?
  • Les temps d’éveil et de jeux : Qu’est ce qui est mis à la disposition des enfants selon leur âge ? L’organisation prévoit-elle une référente par groupe d’âge ? Qui est-ce ? Est-elle présente pour l’année, par semaine ? Les lieux de vie des enfants d’âges différents sont-ils séparés ou partagent-ils la salle de jeux ? Quel type d’activités est proposée ? Le temps d’éveil est-il ritualisé ?
  • L’hygiène corporelle : Comment imaginez-vous l’aménagement de votre coin change ? À quelle fréquence et avec quoi les enfants sont-ils nettoyés ? Est-ce que ce sont les parents qui fournissent les produits de soin et les couches ou bien c’est vous ?
  • Les temps de repas : qui fournit les repas ? Comment ces moments sont organisés ? Qui mange en premier, combien de professionnelles sont présentes sur ce moment, où mangent les enfants, quels sont les horaires des repas ? 
  • Les temps de repos et de sieste : Combien de chambres souhaitez-vous ? Dans quels types de lits dormiront les enfants ? À heures fixes ou selon des signaux de fatigue (et donc lesquels ?), les chambres seront-elles dans le noir, la pénombre, porte ouverte ou fermée, avec de la musique ou non, une professionnelle restera-t-elle durant l’endormissement ou tout le long de la sieste ? Comment se déroule le réveil ?
  • Le départ : Est-il ritualisé ? Qui s’occupe des transmissions ? Existe-t-il un support personnel de transmission qui est remis chaque soir aux parents ? Quelles informations allez-vous transmettre aux parents ?
  • Les intervenants ou les activités proposées : Est-ce que vous fonctionnerez avec un planning d’activités ? S’il y a des partenariats prévus vous pouvez les inscrire ici (bibliothèque, ludothèque, conteuse…). Même si cela sera abordé dans votre projet social, il est important d’en faire mention dans le projet éducatif et pédagogique. Pourquoi ? Parce que les parents ne liront pas le projet social (vous pouvez leur transmettre mais il n’y aura aucune utilité). Alors que le projet éducatif et pédagogique est obligatoirement en libre-accès dans la crèche (c’est une obligation légale).
  • Les projets spécifiques qui peuvent se dérouler sur une longue période voire sur l’année : peut-être avez-vous un projet autour des pays du monde, des animaux, des plantes et fleurs, autour des fruits et légumes… Expliquez en détail comment ce projet est présenté aux enfants, à quelle fréquence, avec quel matériel, s’il y a des partenaires qui vont également y participer…
  • La place des familles dans votre crèche : quand et comment peuvent-ils participer à la vie de la crèche ?

N’hésitez pas à ajouter tout ce qui permettra aux familles de visualiser leur enfant dans votre micro-crèche en lisant ce document, et surtout qui évitera toute surprise pour eux. Ils ont besoin d’être sécurisés, de savoir comment la journée de leur enfant va se dérouler et surtout d’aborder avec vous des points qui restent des interrogations dans votre fonctionnement. Si votre crèche est orientée sur des pédagogies particulières, c’est également dans le projet éducatif et pédagogique que cela devra apparaître, toujours en expliquant brièvement les principes généraux que vous allez appliquer et les objectifs visés pour les enfants. Par exemple si vous parlez d’autonomie c’est un mot très vague pour les parents. Il faut le contextualiser et le rendre très concret par exemple : l’autonomie des enfants est valorisée : ceux qui le souhaitent mettent la table et débarrassent… Il peut s’agir de projets plus précis également comme l’utilisation de baby-sign (là encore, expliquez bien en quoi cela consiste).

Le projet social quant à lui, concerne l’implantation de votre structure dans son environnement. Selon le secteur que vous choisissez comme « cible », votre projet social sera différent. Nous l’avons abordé lors de l’étude de besoin par exemple, mais plus concrètement l’environnement direct de la micro-crèche va influencer les possibilités à offrir aux enfants. La ville possède-t-elle une médiathèque, une bibliothèque, un parc, un marché ou d’autres centres d’intérêts que vous souhaitez exploiter avec les enfants ? Envisagez-vous des partenariats avec des entreprises ou collectivités locales ? Par exemple des rassemblements entre crèche à Carnaval, des matinées « passerelle » avec l’école maternelle de la ville ou encore un projet intergénérationnel avec la maison de retraite…Les possibilités sont infinies ! L’objectif du projet social est de démontrer comment la micro-crèche va s’intégrer au territoire qu’elle va occuper et surtout s’y adapter. Selon la population accueillie, mais aussi l’environnement direct de la micro-crèche par exemple la rue où elle est implantée, le quartier, les transports à proximité pour les sorties avec les enfants… Peut-être souhaitez-vous orienter votre accompagnement sur la culture ? Dans ce cas il serait intéressant de parler du cinéma, de séances adaptées aux tout-petits, de visites au musée…

Ces documents vous seront demandés par la PMI (Protection Maternelle et Infantile) lors de vos démarches d’ouverture. Avoir un projet éducatif déjà avancé et réfléchi c’est transmettre une image de sérieux auprès des instances qui accordent les agréments. Gardez toujours à l’esprit que les porteurs de projet « d’un jour » sont nombreux et que les médecins référents de PMI ou les conseillers CAF en rencontrent beaucoup ! Faites la différence pour leur prouver que votre projet est solide, que vous êtes motivé et sérieux dans votre démarche et surtout que le bien-être des enfants est au cœur de vos préoccupations.

Si vous n’avez jamais travaillé en structure d’accueil petite enfance, il peut être difficile pour vous de rédiger un écrit aussi important et précis qui prend en compte toutes les facettes de l’accueil, pour cela vous pouvez demander à des connaissances de vous y aider en vous donnant au moins les grandes lignes. Récupérer un projet d’établissement d’une structure déjà existante et en faire un copier-coller ne vous serait d’aucune aide même si cela peut être tentant. Aucune crèche ne se ressemble, l’organisation est toujours en lien avec les locaux, le lieu d’implantation, les horaires d’ouverture… Et il doit être suffisamment personnel pour qu’à sa simple lecture, on reconnaisse immédiatement votre « patte ».

Ne soyez pas impressionné par ces écrits à réaliser, vous en êtes capable ! Il s’agit simplement de poser à l’écrit les motivations qui vous ont poussées à ce projet ! Pourquoi avez-vous eu envie d’ouvrir votre propre micro-crèche ? Que souhaiteriez-vous apporter aux enfants, aux familles ? Quels fonctionnements dans d’autres lieux d’accueil vous ne souhaitez pas reproduire ? Il suffit de commencer et le reste suivra…


Retrouvez School It Yourself sur instagram, facebook et sur Twitter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *